Pages

Nov 30, 2012


J'ai la chance d'être une modeuse malvoyante. Enfin, malvoyante c'est un peu fort quand même. Disons simplement que quand j'enlève ma paire de binocle, je peux imaginer le monde comme je le veux. Etant donné que les limites du monde réel me sont difficilement visibles, je me permet de les modeler à mon idéal.

Mais le fait de se voir en quijeveux chaque matin n'est pas le seul avantage d'être pratiquement aveugle. Non!
En plus de celà, on a le droit d'acheter des lunettes de vue et de les porter pour de vrai! Nous, les binoclards, nous sommes des authentiques quand il s'agit de porter des verres bien épais.
Je me permet d'en trouver une nouvelle paire tous les ans, parce que "c'est quand même un accessoire de visage HYPER important et je jure que si j'achète cette paire carrément chère mais qui vaut trop la peine, je ne remettrai plus JAMAIS des lentilles de ma vie!"
Oui, c'est un argument qui tient plutôt bien la route... si on le suivait rien qu'une fois!

Mais c'est vrai qu'une paire de lunettes ça change un visage. Alors, de se voir différemment d'habitude
parce qu'on voit flou, je veux bien, mais quand les gens qui y voient clair vous voient différemment parce qu'avec vos verres, qu'ils soient carrés, ronds, ronds-carrés, papillons, ou même hexagonaux(parce que oui, il y a des gens encore plus originaux que l'originalité elle-même) vous êtes méconnaissables, c'est sympa aussi.

Je me suis déjà surprise à regarder quelqu'un à deux reprises parce que leurs lunettes leur donnaient un air différent de ce que j'avais l'habitude de voir. 

de gauche à droite, de haut en bas:
Vintage de papa, Marc Jacobs, Dsquared, Acuitis.

No comments:

newerpage olderpage