Pages

Nov 4, 2012


La relation love and hate des frips, faut-il vraiment que l'on en parle?
Encore une chose qu'on idéalise tiens! Enfin, pour ma part celà reste une grande frustration. C'est un peu la quête de l'objet phare que personne n'a mais que tout le monde enviera et auquel on pourra répondre hautainement: "Navrée, c'est vintage!"

C'est l'idée de base, mais en réalité on ne se défera jamais de la phrase symbolique de la globalisation et que vous avez tous et toutes probablement déjà entendue: "C'est beau ça, c'est Zara non?" (oui, parce que Zara c'est un peu le faux prêt-à-porter de luxe..)
Vous ne la détestez pas cette maudite phrase? Je finis par en faire une mal interprétation qui ressemble plus à un crachat mesquin. "Encooore Zara!! Non, mais tu es ridiculement monotonement habillée dis donc.."

Et c'est pareil à chaque excursion. On part motivée, parfumée quatre fois plus qu'habituellement afin d'éviter de se faire submerger par ces odeurs de carcasses vestimentaires ça pue le vieux, une bonne paire de gants (en été oui, les résidus et autres moisissures sont des bactéries vicieuses. Sortez protégés!), j'aviserais même presque la tenue de laboratoire, on ne sait jamais..
Enfin bon, on rentre dans ces toutes petites boutiques qui sont toujours bondées (parce que le vieux, c'est hype) et on se met à fouiller avec trente autres filles dans les pattes.

Et quand on est persuadée d'avoir trouvé la pièce futur-maîtresse de nos dressings, on finit par jamais la porter parce que dans le fond (on ne veut pas se l'avouer mais il le faut bien) cette pièce nous dégoûte. Oui, même après cinq lavages c'est sale et pas bien coupé. Le fait qu'elle n'était que 10 euro ne justifie en rien ce délaissement (elle a été abandonnée une fois déjà, n'était-ce pas assez? Coeur de pierre!).

Que c'est découragent...

J'en veux à Alexa Chung ou à Tavi Gevinson qui nous ont instauré cette obsession de la pièce unique à 3 euro. Pas cool les filles.
Si vous n'aviez pas contribué à ce mouvement de société modée, on en serait toujours à se dire que ces boutiques sont des nids à poussière (ce qu'elles sont, oui Madame.) et que jamais on y mettra les pieds.
Finalement, le blazer Zara qu'a ma soeur, ma copine, ma cousine, ma tante, ma cousine germaine et l'amie de mon amie, il est pas si mal...

Je vous en prie, partagez vos frustrations.
Un petit test: combien de pièces Zara avez vous dans vos armoires? On rigole moins d'un coup là..

No comments:

newerpage olderpage